Le zoo

En 1964, M CAUCHETEUX a l'idée d'un zoo lors de la vente du Fort. Pendant quelques décennies, plusieurs animaux évolueront dans ce lieu riche en histoires. En 1988, Brigitte Bardot rachète 60 animaux au profit du refuge de l'arche. Il a fermé ses portes depuis plusieurs années. En témoigne ces cartes postales.

-

Retrouvez aussi le dépliant présentant le zoo et ses activités mais aussi les anciennes cartes postales

Articles

REMIGNY - La country dans l'ancien zoo

L'ancien zoo de Vendeuil est devenu, l'espace d'une journée, l'antre du country axonais. Il y en avait pour tous les goûts.

Pour leur première fête country, les Despérados avaient bien fait les choses. Balade en calèche, exposition et balade à moto, tatoueur ainsi que de nombreux exposants vendant chapeaux, bottes, drapeaux, chaussures pour petits et grands.

Pour terminer la journée en beauté, Aimé Potentier et son équipe avaient préparé un repas Lucky Luke avec une centaine de personnes suivi d'un grand bal country avec la chanteuse Toly. Un beau succès pour cette première fête country qui en appelle d'autres.

VENDEUIL - Les anciens combattants préparent un livre

Chaque année à la même période, les adhérents du comité de Saint-Quentin/Gauchy de la Fédération nationale des Anciens combattants de l’Aisne, organisent un repas champêtre, sur l’ancien site du zoo.

Cette animation, a rassemblé 200 convives qui ont passé un agréable moment.

Les fonds récoltés serviront à la distribution de colis de fin d’année.

Pour information, la Fnaca a été créée le 19 mars 1962 et regroupe 40.000 adhérents en France.

Le comité local compte 500 adhérents.

Il est présidé par Raymond Lejeune, qui a remercié de la présence des membres du bureau du comité de Tergnier et également de la présence de Daniel Henry, le président départemental. Depuis juin 2005, ce comité crée un livre de mémoire. A l’aide d’archives, ses membres vont à la recherche des familles des militaires natifs ou résidant dans le département, ayant participé à la guerre d’Algérie. Leurs recherches concernent aussi les militaires de carrière et les gendarmes, décédés entre 1952 et 1962.

Ces recherches les mènent jusqu’en région parisienne, dans la Marne ou encore en Seine-Maritime. Malgré les difficultés à retrouver certains documents compte tenu de cette période tragique, les recherches se poursuivent activement.

Après des actes de vandalisme, deux pumas traqués dans l'enceinte du zoo

Une importante animation a régné, mardi dernier, à la suite de la découverte de la disparition de deux pumas, pensionnaires du zoo de Vendeuil. L'animalier du zoo, M. Michel Minard, avait constaté que d'importantes dégradations avaient été commises dans l'enceinte du zoo.
La porte d'entrée avait été forcée, le bureau du directeur était saccagé, mais fort curieusement rien n'avait été volé et un tracteur et une automobile avait été abîmés.
En passant à proximité de l'entrée du fort, M. Michel Minard constata qu'une cage était vide. Sa porte était normalement fermée par quatre cadenas qui avaient été forcés, et les occupants, deux pumas, avaient pris la fuite
.

Après avoir été alertées, vers 10h40, les forces de gendarmerie de la brigade de Moy-de-l'Aisne et de la compagnie de St-Quentin arrivèrent rapidement sur les lieux avec les pompiers du centre de secours principal de St-Quentin.

La venue d'un hélicoptère de la gendarmerie, basé à Amiens, permit de localiser rapidement les deux bêtes sauvages. Elles se trouvaient dans le fort du zoo. Le commandant vétérinaire Scailteux des sapeurs-pompiers, et M. Roquet, vétérinaire à Montescourt-Lizerolles, étaient sur les lieux, et il fut décidé d'approcher les pumas pour les endormir avec des fusils anesthésiants.

Quant les gendarmes et les sapeurs-pompiers investirent le fort, le mâle se sépara de la femelle. Il fut le premier atteint par une flèche qui lui injecta un produit hypnotique le rendant inoffensif. Après quelques minutes, le félin put être chargé dans une caisse pour le ramener dans sa cage. La femelle était seule désormais et il fallait davantage se méfier de son comportement.

Quant elle fut à son tour localisée - elle se terrait dans un creux - le tir d'une nouvelle flèche anesthésiante permit de la neutraliser. Il était alors 14h45 et tout était rentré dans l'ordre. On imagine bien sûr les problèmes qui se seraient posés si les deux bêtes s'étaient enfuies du zoo. En principe, elle n'attaquent pas l'homme mais leur comportement est difficilement prévisible dans un milieu qu'elle n'ont pas l'habitude de fréquenter.

M. Delacroix, secrétaire général de la sous-préfecture de St-Quentin, avait, dès que l'alerte avait été donnée, pris des dispositions à ce sujet en avertissant les maires des communes environnantes et en prévenant les médias nationaux. Dans ce genre de circonstances, la prudence doit bien sûr être de rigueur.

Naître en captivité...
Quand la vie est agréable au zoo la nature reprend ses droits


La visite du zoo... un émerveillement pour les écoliers.

Il s'appelle vautour, Il est né le 15 avril dernier, jour des Rameaux.

Ils s'appellent pumas. Ils sont nés tous trois le 22 avril suivant.

Ils s'appellent loups. Ils sont nés le 16 mai et ils sont trois aussi...

Ils ont tous un point commun. Ils ont vu le jour au zoo de Vendeuil.

Exceptionnel ? Pas là, en tout cas, car de tels événements, la direction, M. et Mme Daniel Caucheteux, en ont connu, depuis 1964, date de l'ouverture.

Certes, un vautour, ce n'est pas courant... ni la reproduction en captivité d'ailleurs. Mais à Vendeuil, les animaux semblent bien adaptés au milieu puisque des babouins, entre autres, ont eu des petits.

Consanguinité

Malheureusement, un problème surgit : la consanguinité !

C'est un risque quand un zoo vit en autarcie. Comment le résoudre pour éviter la dégénérescence ? A Vendeuil, on entretient d'étroites relations avec les autres parcs zoologiques. Ainsi, grâce aux échanges et aux prêts d'animaux, les races peuvent se reproduire sans plus de risques que pour l'homme.

De plus, les vétérinaires du zoo de Vincennes et du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, sont en constante relation avec l'ensemble des parcs affiliés ; ils peuvent suivre l'évolution des races et contrôler leur état de santé.

L'Association Nationale des Parcs Zoologiques a d'ailleurs permis de mieux coordonner le développement des zoos et de moraliser ces exploitations pour éviter les abus qui ont pu se produire par le passé. Vendeuil est membre de cette association.

80000 visiteurs

C'est le chiffre qu'enregistré chaque année le parc zoologique, connu à cent lieues à la ronde. En fait, dans tout le nord de la France, et en Ile-de-France, Vendeuil jouit d'une solide réputation, non seulement de par la qualité de son parc d'animaux, mais aussi pour l'ensemble des services qu'il offre au public.

Restaurant, manèges, jeux, attractions diverses, et cadre de verdure exceptionnel, dans cet ancien fort... Il faut bien dire qu'il a de nombreux atouts pour plaire. Et il plait ! C'est un but de promenade le week-end, ou en pleine semaine. On vient pour quelques heures et on y passe la journée, sans s'en apercevoir.

Les écoliers ne sont pas les derniers, comme ceux que nous avons rencontrés au cours de notre visite. Pour les enfants, le ravissement est toujours dans le regard.

Opération vacances 84

Le zoo de Vendeuil va lancer une opération "vacances 84" dont nos lecteurs trouveront les détails dans un prochain numéro.

C'est une surprise ! Patience !

Pour tes amateurs de zoologie quelques petits détails

Vautour : Le vautour est un rapace diurne qui se nourrit de viande avancée uniquement.
La durée de la couvée dure 59 jours et la naissance dans un parc zoologique est un événement parce que rarissime.

Puma : Originaire des Amériques, le puma est un grand chat à robe fauve uniforme sauf à la naissance où il est tacheté, tâches qui restent pendant quelques mois sur le pelage.
Animal nocturne vigoureux et très agile, il grimpe avec facilité. Il ne s'attaque pas à l'homme. C'est un carnassier se nourrissant uniquement de viande fraîche.

Loups : Originaire des forêts de l'Est de l'Europe, les loups sont fuyards et sournois mais ils ne deviennent dangereux que poussés par la faim ou traqués.


Ce couple de vautours, bien adapté à son environnement, a donné naissance à un jeune "bébé".

Les pensionnaires de la Maison de Retraite ont été les hôtes de M.et Mme Daniel Caucheteux

Après les anciens de Vendeuil, c'était au tour des pensionnaires de la Maison de Retraite d'être reçus au Parc Zoologique

Les plus valides se rendirent à pied au zoo, tandis que les autres étaient emmenés en voitures particulières. Un loup s'étant échappé dans l'enceinte du zoo, les pensionnaires assistèrent d'abord à une véritable chasse au loup dirigée par le maître des lieux M. Caucheteux. Cette attraction imprévue qui se termina par la capture de l'animal épris de liberté plut beaucoup aux invités ainsi qu'aux personnalités les accompagnant : M. Testu, conseiller général ; M. Legrand, maire et Mme ; M. Large, directeur-économe et Mme ; Mme Cornelis une des dévouées employées de l'établissement.

Puis ce fut la visite complète du zoo sous la conduite éclairée de Mme Caucheteux.

Bien sûr on assista aux numéros inédits de Cléo, le chimpanzé dressé avec tant d'intelligence par le jeune et sympathique dompteur Alain Royal, puis on se retrouva à la terrasse pour déguster un goûter préparé à l'intention des invités d'un jour et servi par la toujours souriante Mme Henri Delot, chaussons aux pommes, gaufres furent très appréciés.

La visite se prolongea car on ne pouvait quitter ces lieux enchanteurs sans voir la séance de dressage de Pacha et de Tonnerre. Oh ! que nos pensionnaires étaient heureux de cet après-midi de détente et c'est à regret qu'ils quittèrent le Parc Zoologique.

Que les responsables et leur hôtes soient vivement remerciés. Ils ont fait en ce mardi 11 août leur B.A. et la joie qui se lisait sur le visage de tous était bien la meilleure des récompenses.

Les Anciens étaient, lundi après-midi, les invités de M.et Mme Caucheteux directeurs du zoo

Lundi après-midi, M. et Mme Caucheteux, avaient invité les "anciens" de Vendeuil à venir visiter le zoo dont ils ont la responsabilité.

Bénéficiant d'une belle journée ensoleillée, les "cheveux blancs" prirent beaucoup de plaisir à se promener dans le parc et à admirer les nombreux animaux venus des quatre coins du monde.

A l'issue de cette sortie un goûter fut offert aux invités auxquels s'étaient joints des membres de la municipalité. Tous remercièrent M. et Mme Caucheteux de leur gentillesse et de leur extrême amabilité.

Notre photo montre les invités en compagnie de Mme Caucheteux, quelques instants avant qu'ils n'entreprennent la visite du zoo qui draine vers lui, chaque semaine, de nombreux promeneurs avides de grand air.

Le parc zoologique de Vendeuil a rouvert ses portes

Le zoo de Vendeuil a rouvert ses portes dimanche matin et à cette occasion un apéritif d'honneur était offert par M. Guarino. Les membres de la municipalité de Vendeuil furent accueillis par Mme et M. Daniel Caucheteux.

Ils purent constater que de nouveaux aménagements avaient été apportés à ce magnifique parc zoologique et que de nouveaux pensionnaires (lions, panthères, singes, tigre, ours, crocodile, etc...) voisinaient avec les dizaines d'espèces différentes qui peuplent déjà ce zoo.

Rappelons également que les enfants ont à leur disposition de nombreuses attractions (tobogans, manèges, balançoires) et qu'une vaste prairie est à la disposition des automobilistes stationnant à l'intérieur du parc pour se livrer aux joies du pique-nique.

Le parc zoologique du fort de Vendeuil est ouvert tous les jours de 9 heures à 21 heures. Le meilleur accueil vous y attend.

Notre photo : Les membres de la municipalité pendant l'apéritif d'honneur

Article complet

Le 100 000° visiteur du zoo est connu. Qui sera le 200 000° ?


Le 100.000° visiteur, M.Crépin, de Benay, entouré des membres du jury.
A sa droite, on reconnaît M. Daniel Caucheteux, directeur du zoo.

Ainsi que nous l'avons souligné, les prévisions les plus optimistes ont été dépassées, dimanche dernier, quant à l'affluence au parc zoologique de Vendeuil où était attendu le 100.000° visiteur : 15.000 entrées enregistrées en une journée, voilà qui constitue un record difficile à battre et qui ne tombera peut-être que le jour... où sera accueilli le 200.000° visiteur !

Dimanche donc, une foule énorme envahit l'ancien fort de Vendeuil pour admirer la remarquable collection d'animaux présentés par M. Caucheteux, danser aux rythmes de l'orchestre des Vizirs de Toto Camus, applaudir les concerts donnés par la clique municipale de Vendeuil, sous la direction de M. Delot... et pour tenter d'être parmi les quelque (cinquante) heureux gagnants de la tombola mise sur pied par la direction.

Quant au cent millième visiteur, rappelons qu'il s'agit de M. André Crépin, de Benay, à qui fut remis, sous les applaudissements du public, le cyclomoteur promis.

Article complet